Sucette-SO-MHM-V5-4

Au cœur de votre bien-être

Parce que la vie est souvent semée d’embûches, nous apprenons à nous endurcir. Et si, au contraire, nous redonnions vie à notre sensibilité ? Je ne parle pas ici de sensiblerie, mais bien de sensibilité. Souvent nous confondons les deux et nous portons un jugement souvent négatif sur la première à défaut de bien connaître la différence entre l’une et l’autre.

La définition (selon le Larousse) de la sensibilité est la faculté de percevoir des sensations, d’éprouver des sentiments et donc de réagir avec intelligence. La sensiblerie, elle, est une sensibilité outrée, affectée ou déplacée ; le mot est toujours péjoratif. C’est bien la sensiblerie qui fait pleurer à la fin des mélodrames… et on a tout à fait le droit de se réfugier dans cette zone là si on en a envie !

Revenons aux lettres de noblesse de notre sensibilité et comment faire en sorte, que notre intelligence émotionnelle puisse s’exprimer alors que pendant des décennies quelquefois, plusieurs… on nous a dit “sois fort mon fils, n’exprime pas tes sentiments” ou encore, “Pleure tu pisseras moins” ou bien, “en tant que fille, on ne peut pas te faire confiance, tu vas avoir tes règles et là… tu seras incontrôlable”. Bref… je ne vais pas toutes vous les faire mais vous avez compris le sens que je pose là.

Aujourd’hui, travailler sur soi est une magnifique démarche pour se rencontrer, souvent basée sur la curiosité, le mal-être (car on se met rarement en chemin quand tout est cool), aussi, souvent ça fait peur. Qui vais-je découvrir derrière le miroir ? Est-ce que je vais m’aimer plus ? Et si c’était plus dur après qu’avant ? Comment savoir si je suis sur la bonne voie ? Toutes ces questions vont certainement envahir votre esprit au moment même où en même temps, vous n’avez qu’une envie c’est de trouver le thérapeute qui vous accompagnera au mieux pour vous sentir mieux dans vos pompes… alors comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas thérapeute. En revanche, j’ai tout un background, dans le bien-être et le développement personnel et professionnel depuis 25 ans et c’est la raison pour laquelle aujourd’hui, je me sens totalement légitime dans cette nouvelle aventure DoTERRA. En effet, une proposition professionnelle qui s’appuie sur des valeurs incroyables remplies de sens pour moi. Des propositions au service de votre bien-être par le biais de magnifiques produits certifiés et pures et surtout, une stratégie entrepreneuriale humaine hors du commun.

La vision DoTERRA (don de la Terre) est : liberté de temps et liberté financière pour tous. Car ils sont partis du constat que souvent, nous n’avons pas assez d’argent pour vivre nos rêves et d’autres fois, nous avons l’argent mais pas assez de temps, pour les réaliser.

5 axes selon lesquels on peut se sentir touchés par DoTERRA :

  1. Souvent, tout d’abord, on teste les produits : huiles essentielles certifiées 100 % pures avec le seul référentiel exigeant de qualité au monde, CPTG (Certified Pure Therapeutic Grade ou Certifié de Pure Qualité Thérapeutique) mais aussi, des compléments alimentaires qui viennent œuvrer au cœur de vos cellules. Et là… on devient très vite addict ! Plus jamais, vous ne consommerez les huiles essentielles de la même manière… Je vous invite à me contacter pour assister à nos ateliers (en ligne ou en présentiel) ou tout simplement pour que je puisse vous faire découvrir, seul(e).
  2. L’engagement auprès des producteurs : tout d’abord, l’équipe DoTerra source les meilleurs plantes dans le monde, en allant chercher précisément là où la plante se développe le mieux. Par exemple, le meilleur citron est depuis son origine cultivé en Sicile. C’est donc en Sicile que DoTERRA est allé chercher le dernier cultivateur traditionnel afin de lui donner de manière contractuelle et après des discussions ouvertes de part et d’autres, le nécessaire financièrement pour qu’il vive le plus correctement possible pendant les mois de croissance de ses citronniers organiques non traités, et pas comme trop souvent, seulement au moment de la récolte et encore, si elle est suffisamment conforme aux attentes du payeur. Vous imaginez le stress de ne pas être payé de tout son travail au final… Pas de cela chez DoTerra ! Un engagement est un engagement. Le cultivateur en question a ainsi, pu léguer à sa famille le patrimoine de sa petite entreprise et continuer à donner des emplois sur ce bassin qui, sinon seraient partis en fumée au regard, des véritables industries du citron qui ont pris le pouvoir dans cette région. DoTERRA s’engage au départ et de manière très claire afin que les cultivateurs produisent au rythme de la nature, ce n’est pas la course au volume. Ce n’est pas cela qui est dans l’engagement et cela change tout ! Ainsi, le producteur revient à ce qu’il sait faire de mieux, donner à ses plantes le meilleur de son savoir faire et c’est cela qui jaillit en vous quand vous consommez une huile essentielle DoTERRA, c’est toute cette pureté du début à la fin de la chaîne, une goutte à la fois.
  3. DoTERRA s’engage également d’un point de vue humanitaire et coopération internationale. Par exemple, cette entreprise agit dans la lutte contre la prostitution des mineurs, ou contre l’inégalité de l’accès à l’école pour les filles, notamment. Eduquer pour rendre autonome, c’est essentiel pour DoTERRA. J’ai encore d’autres exemples à vous partager si vous êtes intéressés par cet axe là…
  4. Une entreprise qui travaille énormément sur la recherche scientifique afin de démontrer encore plus loin tous les potentiels des huiles.
  5. Autonomiser ! donner les moyens à chaque acteur du cultivateur au consommateur, d’être libre en temps et en argent afin de prendre de soin de Soi, de sa famille et de sa santé. C’est aussi, une opportunité d’affaires d’excellence pour celles et ceux qui souhaitent vivre, partager et construire un complément de revenus ou plus… avec DoTERRA.

Revenez vers moi, si vous souhaitez vivre votre propre aventure.

Partage cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email